conducteur


conducteur

conducteur, trice [ kɔ̃dyktɶr, tris ] n. et adj.
• mil. XIVe; de conduire, d'apr. lat. conductor
IPersonne qui conduit qqn ou qqch.
1Littér. Personne qui dirige, mène des hommes. berger, chef, guide, pasteur; leader. « Moïse a la grandeur sans charme des vrais conducteurs d'hommes » (Daniel-Rops).
2Personne qui conduit des animaux. Vx Le conducteur d'un troupeau. Conducteur de bestiaux. berger, gardien. Conducteur de caravane. caravanier.
3Personne qui conduit une voiture. Conducteur d'une voiture à cheval. charretier, 1. cocher, voiturier. Conducteur de camions, de poids lourds. camionneur, 2. routier. Conducteur d'autobus. machiniste. Le conducteur d'une voiture. automobiliste, chauffeur, pilote; 1. taxi. Une excellente conductrice. Conducteur d'autorail, de locomotive électrique mécanicien , de T. G. V. tégéviste . Conducteur de tramway. vx wattman. Locomotrice sans conducteur. (REM. Pour les autres véhicules pilote.)
4Ouvrier chargé de la conduite de certaines machines (conducteur de presses, de machines, de moteurs), de la surveillance de dispositifs (conducteur de four, de cuve). Conducteur d'engins (de terrassement, de manutention).
5Conducteur de travaux : agent chargé de la conduite de travaux de construction sous la direction d'un ingénieur. ⇒ contremaître, surveillant. Conducteur des Ponts et Chaussées. ingénieur.
II A Adj.
1Qui conduit, guide. Fil conducteur.
2Bot. Tissu conducteur, qui assure le transport de la sève.
3(1749) Qui permet le passage d'un courant électrique. cryoconducteur, supraconducteur. Fil, métal conducteur. Les corps conducteurs (d'électricité, de chaleur). N. m. Les métaux sont de bons conducteurs (opposé à isolant) . semi-conducteur.
B N. m. Document de travail qui décrit à l'avance les différents stades d'une émission de télévision.

conducteur nom masculin Document contenant le texte d'une émission de radio ou de télévision et des indications relatives aux éléments à incorporer, avec leur minutage. Corps susceptible de transmettre d'un point à un autre de sa masse la chaleur ou l'électricité. ● conducteur (expressions) nom masculin Conducteur de mise de feu, dispositif pyrotechnique ou électrique servant à la mise de feu d'explosifs à distance. ● conducteur, conductrice nom (latin conductor, de conducere, conduire) Personne qui conduit un véhicule : Conducteur d'autobus. Littéraire. Personne qui guide, dirige, gouverne : Conducteur de peuples. Appellation réglementaire des soldats du train. ● conducteur, conductrice (expressions) nom (latin conductor, de conducere, conduire) Conducteur de manœuvres, conducteur de route, cheminot susceptible d'être utilisé soit au seul service des manœuvres, soit au service des machines de ligne. Conducteur de presse, dans l'imprimerie, ouvrier chargé d'assurer la production d'une presse mécanique. Conducteur de travaux, agent d'une entreprise responsable de l'exécution des travaux, de la gestion du chantier et de la direction du personnel placé sous ses ordres. ● conducteur, conductrice adjectif Se dit d'un milieu, d'un corps qui peut être parcouru par un courant de conduction. ● conducteur, conductrice (expressions) adjectif Principe, fil conducteur, ce qui guide une recherche, un raisonnement, une manière de se comporter. Tissus conducteurs, vaisseaux du bois et du liber, qui conduisent les sèves ou tissus du style, le long duquel croissent les tubes polliniques. ● conducteur, conductrice (synonymes) adjectif Se dit d'un milieu, d'un corps qui peut être parcouru...
Contraires :

conducteur, trice
n. (et adj.)
d1./d Personne qui guide, qui dirige. Un conducteur d'hommes.
|| CONSTR Conducteur de travaux: personne chargée de diriger les équipes d'un chantier.
d2./d Personne aux commandes d'un véhicule, d'une machine. Conducteur de train. Syn. chauffeur. Conducteur de presse.
|| adj. PHYS Se dit d'une pièce ou d'une matière qui transmet la chaleur, l'électricité. Fil, vaisseau conducteur.
n. m. Le cuivre est un bon conducteur.

⇒CONDUCTEUR, TRICE, adj. et subst.
I.— Emploi adj. [En parlant d'une chose concr. ou abstr.]
A.— Qui dirige le mouvement, la marche de quelqu'un ou de quelque chose :
1. — Mais, ma chère, dit le comte Martin placé devant elle, à côté de la princesse, sans idées conductrices, on irait au hasard...
A. FRANCE, Le Lys rouge, 1894, p. 314.
Au fig. Principe, fil conducteur. Principe qui guide une conduite, une recherche :
2. ... et pourtant à cette société instinctive on devra penser, comme à un pendant de la société intelligente, si l'on ne veut pas s'engager sans fil conducteur dans la recherche des fondements de la morale.
BERGSON, Les Deux sources de la mor. et de la relig., 1932, p. 23.
B.— PHYS. Qui transmet (la chaleur, un courant, un influx, etc.). Corps conducteur, p. ell. conducteur. Bon, mauvais conducteur :
3. Un corps est d'autant meilleur conducteur qu'il oppose moins de résistance au mouvement de ces particules.
H. POINCARÉ, Électr. et opt., 1901, p. 423.
II.— Emploi subst.
A.— Celui, celle qui conduit, guide, dirige un véhicule, des animaux. Conducteur de locomotives, mauvaise conductrice :
4. ... tous se heurtaient, s'entraînaient les uns les autres. Les soldats, les chevaux, les conducteurs des bêtes de somme roulaient dans les abîmes.
MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 11.
5. Je les ai tous empruntés, celui des haleurs, qui court au long de la rivière, et le sentier du muletier et la route pavée des conducteurs de chars; ...
SARTRE, Les Mouches, 1943, 2e tabl., II, 8, p. 84.
P. métaph. Un conducteur de peuples, un conducteur d'âmes. C'est un mauvais conducteur du genre humain que celui qui est athée (HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 59) :
6. Ainsi, je ne saurais plus agir autrement que comme le père de famille (ou l'ingénieur ou le conducteur de peuples, ou le surnuméraire aux PTT) que je me prépare à être.
CAMUS, Le Mythe de Sisyphe, 1942, p. 81.
Conducteur de diligence. Autrefois employé chargé des rapports avec les voyageurs dans une voiture publique :
7. Dans la nouvelle voiture, on fume. Les cochers et conducteurs laissent pendre leurs pieds et envoient leur poussière aux voyageurs.
MICHELET, Journal, 1835, p. 179.
B.— Personne chargée de surveiller le travail de quelqu'un ou de quelque chose.
Spécialement
IMPR. Conducteur de presse. Ouvrier chargé de surveiller le travail d'une presse mécanique. Le report terminé (...) la pierre peut être portée au conducteur pour le tirage à la machine (R. CHELET, Manuel de lithographie, 1933, p. 138).
TRAV. PUBL. Conducteur de travaux. Agent qui, sur un chantier, surveille la bonne marche des travaux.
C.— MUS. Partition dont on se sert pour diriger un orchestre :
8. [La] partie notée appelée (...) conducteur (...) [sert] au chef d'orchestre de partition abrégée (...) sur laquelle on porte les indications principales des entrées d'instruments.
M. BRENET, Dict. pratique et hist. de la mus., 1926, p. 180.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. 2e moitié XIVe s. conductour « celui qui conduit, qui dirige, ici des hommes en armes » (J. CUVELIER, Du Guesclin, éd. E. Charrière, 18046); 1690 « celui qui gouverne un pays » (FUR.); 2. fin XVe s. « celui qui dirige la marche de quelque chose » (COMMYNES, Mémoires, éd. J. Calmette, livre I, chap. 2, p. 11 : Ledict conte de sainct Pol, principal conducteur de ses affaires); 1845 conducteur de travaux (BALZAC, La Cousine Bette, p. 19); 3. 1559 conducteurs des elephans (AMYOT, Pyrrh., 57 ds LITTRÉ); 4. a) 1771 phys. « corps susceptible de transmettre la chaleur ou l'électricité » (Trév.); b) 1805 (CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 2, p. 112 : les enveloppes des nerfs étaient le conducteur de leur force motrice). B. Adj. 1. 1805 « qui conduit » (CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 4, p. 455 : cette trachée artère n'est pas un simple tube conducteur de l'air); 2. 1824 fig. fil conducteur « principe qui guide une recherche » (BARANTE, Hist. des ducs de Bourgogne, t. 1, p. 38). Réfection de l'a. fr. conduitor (ca 1243 [ms. Richel. 1526] GEOFF., VII. estaz du monde, f° 49e ds GDF.) issu du lat. conductor qui à basse époque prit le sens du lat. ductor (1066 conductor « celui qui conduit » ds NIERM.). Fréq. abs. littér. :852. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 230, b) 1 317; XXe s. : a) 1 420, b) 1 012. Bbg. GOHIN 1903, p. 357. — LEW. 1960, p. 21.

conducteur, trice [kɔ̃dyktœʀ, tʀis] n. et adj.
ÉTYM. Après 1350, conductour; du lat. conductor, du supin de conducere (→ Conduire); a remplacé l'anc. franç. conduiteur, du p. p. de conduire.
———
I N. Personne qui conduit qqn ou quelque chose.
1 (Avec un compl. introduit par de). Personne qui dirige, mène des hommes. Berger, chef, guide, pasteur (cit. 5). || Conducteur d'hommes.(Sans compl.). Vx. → ci-dessous, cit. 2 et 3. || Moïse était le conducteur du peuple de Dieu. || Conducteur d'armée. Général, stratège.Fig. || Un conducteur d'âmes. Conseiller (spirituel), guide, directeur (spirituel).
1 (…) toi qui te flattes d'être le conducteur des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres, le docteur des insensés, le maître des ignorants (…) toi donc qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même !
Bible (Segond), Épître aux Romains, II, 19.
2 M. de Sainte-Beuve a laissé beaucoup de pauvres âmes errantes et vagabondes, sans conducteur et sans gouvernail dans les orages de cette vie.
Mme de Sévigné, 674, 23 déc. 1677.
3 La France, depuis la Révolution, a souvent changé de conducteurs, et n'a point encore vu une femme au timon de l'État.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. V, p. 327.
4 Moïse a la grandeur sans charme des vrais conducteurs d'hommes, de ceux qui, au cœur d'un peuple, frappent un sceau ineffaçable.
Daniel-Rops, le Peuple de la Bible, II, I, p. 95.
Vx. Personne qui dirige la marche (de qqch.). || « Conducteur de ses affaires » (Commynes).
2 (1559). Vx. Personne qui dirige (un animal), conduit (un troupeau). || Le conducteur d'un troupeau. || Conducteur de bestiaux. Berger, gardien, pasteur, toucheur (de bœufs). || Conducteur de caravane. Caravanier. || Conducteur de chameaux ( Chamelier), de mulets ( Muletier), d'éléphants ( Cornac), de bêtes de somme.
3 Personne qui conduit (un véhicule), en dirige la marche. || Le conducteur d'une voiture à cheval, d'une charrette, d'un tombereau, d'un fardier. Charretier, cocher, messager (vx), postillon, roulier, voiturier. || La conductrice d'un tilbury.
N. m. Par ext., vx. Employé chargé des rapports avec le public, dans une voiture collective (diligence, etc.). || Les cochers, les postillons et les conducteurs.
Le conducteur, la conductrice d'une machine électrique, d'une locomotive. Mécanicien.Anciennt. || Conducteur de tram. (vx) Wattman.
REM. Conducteur ne se dit guère en parlant de la personne qui conduit un bateau ou un avion (→ Pilote).
Spécialt. a Avec ou sans compl. Cour. (1904, à propos de courses automobiles, in Petiot). Personne qui conduit un véhicule automobile. Chauffeur. || Conducteur de voiture de course ( Pilote), de voiture de tourisme, de camion ( Camionneur, routier), de taxi, d'autobus, de car ( Chauffeur). || Le conducteur, la conductrice du tracteur.Sans compl., surtout en parlant d'une voiture automobile privée (→ Automobiliste). || Les responsabilités du propriétaire et du conducteur. || C'est une excellente conductrice : elle conduit très bien. || Le conducteur et ses passagers (→ Tenir le volant).
5 Dans la circulation automobile, les gens et les choses s'accumulent, se mêlent sans se rencontrer. C'est un cas surprenant de simultanéité sans échange, chaque élément restant dans sa boîte, chacun bien clos dans sa carapace. Ce qui contribue aussi à dégrader la vie urbaine et à créer la « psychologie » ou plutôt la psychose du conducteur.
Henri Lefebvre, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 192.
b Ch. de fer. Employé placé sous les ordres du chef de train et chargé du service des bagages, des freins de secours. Serre-frein.
6 Le conducteur-chef venait de descendre de son fourgon (…) Il était gelé dans sa vigie, il déclarait qu'il était incapable de distinguer un signal d'un poteau télégraphique.
Zola, la Bête humaine, p. 213.
4 Techn. Ouvrier chargé de la conduite de certaines machines (conducteur de presse, de machines, de moteurs), de la surveillance de dispositifs (conducteur de four, de cuve).
5 (1845). || Conducteur de travaux : technicien chargé de conduire des travaux de construction, des travaux publics, en appliquant les directives d'un architecte ou d'un ingénieur (travail de lecture et d'interprétation des plans, de coordination des équipes d'ouvriers, etc.). Conducteur des Ponts et Chaussées. Ingénieur.
REM. Aux sens 4 et 5, le fém. est virtuel.
tableau Noms de métiers.
6 Mus. Partition abrégée à l'usage du chef d'orchestre.
7 N. m. Électr. → ci-dessous II., 2.
———
II Adj. et n.
1 Adj. (1805). Qui conduit, qui permet d'aller d'un point à un autre. || « Tube conducteur de l'air » (Cuvier, in T. L. F.).
Qui conduit, dirige. || Idée conductrice. Directeur.
(1824). Fig. Fil conducteur : principe, idée directrice qui permet de se repérer.
2 Adj. et n. (1771, n. m.). Qui conduit l'électricité. || Corps conducteurs (opposé à isolant). || Fil conducteur.
6.1 Un terrible fluide d'égoïsme ou d'orgueil traversait devant lui les corps les moins conducteurs, et donnait au bouchon de liège tombé de la bouteille toute la densité d'un ennemi.
Giraudoux, les Aventures de Jérôme Bardini, p. 111.
N. m. || Les métaux sont de bons conducteurs. aussi Semi-conducteur. || Conducteur mixte, fait de plusieurs fils de divers métaux. Compound.
7 J'ai un antitonnerre à Ferney dans mon jardin, vous savez que cela s'appelle un conducteur.
Voltaire, Lettre à d'Argental, 8 mars 1775.
Par ext. || Corps conducteur de la chaleur.Conducteur de lumière : faisceau de fibres optiques assemblées dans une gerbe.Conducteur de photons, conducteur d'images (même sens).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • conducteur — conducteur, trice (kon du kteur, ktri s ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui conduit. Le conducteur d une barque. Moïse était le conducteur du peuple de Dieu. •   Ceux ci allaient toujours, sans regarder qu ils allaient à la servitude ; et leur… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • conducteur — CONDUCTEUR, TRICE. s. Celui, celle qui conduit. Moïse étoit le conducteur du Peuple de Dieu. Conducteur de la jeunesse. Conducteur du troupeau. C est un tel qui fait tout dans cette Compagnie, c est le conducteur de la barque. C est la… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • conducteur — Conducteur, ou Conduiseur, Dux, Auspex, Ductor. Conducteur de la danse, Celuy qui meine la danse, Praesul. Conducteur de jeux et farces publiques, Choragus, Isagogus. Conducteur d armée, Strategus. Il estoit le principal conducteur, Is in nostra… …   Thresor de la langue françoyse

  • conducteur — Conducteur. s. m. v. Qui conduit. Il a les significations de son verbe. Moïse estoit le Conducteur du peuple de Dieu. Conducteur des machines. Conducteur de la jeunesse. c est un tel qui fait tout dans cette Compagnie, c est le Conducteur de la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Conducteur — (fr., spr. Kondüktöhr), 1) Führer, Begleiter, Schaffner; 2) so bes. bei Postwagen u. Landkutschen, Schirrmeister; 3) in einigen Armeen bei dem Kriegsfuhrwesen so v. w. Wagenmeister; 4) Feldmesser von Profession; 5) so v. w. Bauconducteur …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Conducteur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Conducteur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) De la racine latine Ductus traduisible par… …   Wikipédia en Français

  • CONDUCTEUR — TRIGE. s. Celui, celle qui conduit. Moïse était le conducteur du peuple de Dieu. Conducteur de la jeunesse. Conducteur du troupeau. Le conducteur d une barque. Le conducteur d une diligence. C est la conductrice de toutes ces jeunes filles.   Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • conducteur — фр. [кондюктэ/р] 1) дирижер 2) сокращ. партитура ◊ violon conducteur [виоло/н кондюктэ/р] piano conducteur [пиано/ кондюктэ/р] партия 1 й скрипки или ф п, приспособленные для дирижирования …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • conducteur — gysla statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. conductor; core; strand vok. Ader, f; Draht, m; Leiter, m rus. жила, f pranc. brin, m; conducteur, m; fil, m; âme, f …   Automatikos terminų žodynas

  • conducteur nu — neizoliuotasis laidas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. bare conductor vok. Blankdraht, m; blanker Leiter, m rus. голый провод, m pranc. conducteur nu, m ryšiai: sinonimas – plikasis laidas …   Automatikos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.